Farscape RPG
Rebienvenue parmi les vivants...

Maintenant prend toi une pelle et creuse comme tout le monde!

Farscape RPG

Frell! Enfin un forum RPG de Farscape!
 
AccueilPortailFAQGalerieCalendrierRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Dagel Irada

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 30
Localisation : Ste-foy/Québec

Personnage
Niveau: 2
Control:
18/18  (18/18)
Wounds:
28/35  (28/35)

MessageSujet: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Mar 23 Sep - 22:53

Comme le dit le sujet du thread, ici on s'amuse avec sa main, mais pas
en faisant du RP de Farscape. Mettez des trucs que vous écrivez comme
des nouvelles, des poèmes, des tirades incessantes de mec sur le bord
de pèter une crise qui tourne en rond dans son appartement en parlant
tout seul, des haikus, des travaux d'écoles dont vous n'êtes pas peu
fier. Des trucs écrit, dans l'fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampirefreaks.com/Dark_Messiah
Dagel Irada

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 30
Localisation : Ste-foy/Québec

Personnage
Niveau: 2
Control:
18/18  (18/18)
Wounds:
28/35  (28/35)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Mar 23 Sep - 22:59

Et je vais d'ailleur commencer en postant le premier trucs que j'ai
écrit en plus de 10 mois. Ç'as été commencé il y as 8 mois et d'mie,
alors la fin est un peu bizarre et hâtive...disons...autrement dit,
c'est nul(mais bon, tout c'que j'écris est nul de toute façon)



Ah, et parce que j'peux, c'est en anglais, question d'faire chier ceux qui le parlent pas.



Ah, et en plus, c'est une sansson.



68. Girl



Say your prayers, girl, 'cause we're leaving here for good.

Forgot to read the fine lines, and I knew that you would.

Say your goodbyes, girl, to your family and friends.

And make sure that they're good, you won't see them again.



"You're not yourself, girl", that's what you heard all them say.

Deep inside you know that they've never felt this way.

"You're not who you were, girl", or so goes the nagging.

You're cheating and lying and stealing and betraying,

Deep inside you know, you've never felt so alive.



Look at yourself, girl, now what have you become?

You used to have friends, girl, and now they're all gone.

"Open your eyes, girl, get yourself together."

Don't listen to them, girl, you know I make you feel so much better.



Forget 'bout them, girl, you know they don't understand.

You're simply special, far above them you stand.

Do you remember, girl, the first time, you and I?

You laid eyes on me, and said "That, I want to try".



No one loved you, girl, no one, not even you.

I always told you I'd take good care of you.

Don't you worry, girl, 'cause you'll feel no ill

so long as you do everything and bow to my will.

But deep inside you know you'll be so alive.



Look at yourself, girl, now what have you become?

You used to have friends, girl, and now they're all gone.

"Open your eyes, girl, get yourself together."

Don't listen to them, girl, you know I make you feel so much better.



What's the problem, girl? There is fear in your eye.

You've been getting distant, with your mind in the sky.

what's the worry, girl? You shouldn't be in doubt.

I have the answer here, it's so clear, it's so loud.



Do not resist, girl, you know it's all good for you.

I am the answer, the one, real and true.

Don't turn away, girl, you know you can't resist.

Stay here with me, slave, you know you'll never resist!



"You're not yourself, girl, you've turned into a slave"

What do you mean, you don't want to feel this way?

"You're not who you were, girl, you're just a junkie"

Listen to me, slave, I'm all you want, all you will ever be.



Philippe Yaworski



23-09-08







Ah, et parce que je peux(et parce que ça me tentais de dire "Ah, et..."
une dernière fois), j'vais poster un truc par semaine ici jusqu'à que
j'ai plus rien ou jusqu'à j'perde l'intérêt(ce qui devrait prendre 2 ou
3 jours). Ça va me permettre de me rapeller ce que j'ai écrit par le
passé et le regarder en m'disant "Non mais comment j'ai fait pour
écrire une telle nullité?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampirefreaks.com/Dark_Messiah
Genveer

avatar

Messages : 195
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28
Localisation : Secteur de sirius

Personnage
Niveau: Mystic 3 / Pirate 2
Control:
48/48  (48/48)
Wounds:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Dim 28 Sep - 6:20

Ouaaa... Et t'as écrit la musique qui vient avec?
Sinon bah la fin est un peu moins bien, mais overall ça reste pas trop mal.
Ça pourrait même être bien. Remarque je voudrais pas briser l'étiquette de "nul" que t'as collé dessus non plus. Après tout qui je suis pour juger moi? Surprised

Sinon bah moi je vais faire le baptême des textes franco de ce topic.
Question de bien enrager l'admin. qui aura pas fait son tour a temps pour... Je suis sure qu'il garde un truc en quelque part exprès pour ce type d'occasion XD.




Rétropensée

Il regarde comme s'il voyait l'invisible
Jamais tout a fait droit, jamais au bout des choses
Versatile saisissant hors d'elle l'impossible
Il voit un ailleurs peut importe la pose...
Le rêve de cet oeil déchirant les chairs
Qu'anime plus ferme un coeur fait d'hiver
Qu'une étincelle perdue dans l'or nécrosé
C'est l'aveugle à tout ce qu'il laisse envoler
Et pourtant laisseront à nouveau partir
Et la main et le torse, l'étreinte-tombe où pourrir
Partir parce qu'on ne peut y être mieux qu'en surface
Elle serait ta chose si tu n'était ta crasse
Il regardait comme s'il voyait l'invisible
Tel l'aveugle mourant discernant l'indicible...
Elle peut pleurer en paix, laissant son corps derrière
C'était un poids trop lourd face à la masse mortifère
Le froid se feras un manteau des jours qui restes
Elle aussi saisi dès à présent l'impossible
Le froid seras la raison du raisonnable indigeste
L'arme est bien souvent tranchante mais fragile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagel Irada

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 30
Localisation : Ste-foy/Québec

Personnage
Niveau: 2
Control:
18/18  (18/18)
Wounds:
28/35  (28/35)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Lun 29 Sep - 21:11

C'est lundi.
Une nouvelle semaine.
Et un autre truc à mettre sur le forum.
Mais un que j'trouve pas TOTALEMENT nul.
(parce que veux veux pas, j'suis incapable de trouver quelque chose bon si je l'ai écrit.)

65. Un Mort

Un mort s'en alla parmi les vivants.
Il n'était pas triste,mais il n'avais plus de sentiments.
Il regardait les vivants d'un oeil désintéressé:
son envie des humains avait été terrasée.

Nulle beauté ne pénétrait son oeil,
même s'il avait vu tout les écueils.
Ni ne les paysages majestueux l'émouvait,
ni ne l'enfance innocente lui inspirait le respect.

Chaque peinture lui semblait un gribouilli.
La gastronomie la plus délectable goûtait la boullie.
Sa peau ne ressentait que le froid et la douleur,
et il se pinçait constamment le nez avec horreur.

La musique lui ofrait un certain réconfort
quand il n'entendais pas les railleries des cons "forts."
Celles de l'ignare, de l'analyste, de la tique.
Il les avait déjà entendues de façon systématique.

Le mort errait la terre tel un gitan.
Tel un bohème, un libertin, sans amis ni parents.
Un itinérant blasé vivant sans raison connue,
sans but, sans plaisir, mais pourtant, sans retenue.

Il voyageait un jour près d'un étrange étang.
Il y vit quelque chose qu'il,finalement, trouva surprenant.
Le dos nu, les seins au vent, tout le tronc saillant
d'un femme qui faisait sa toilette là, dans l'étang.

Le mort se porta la main à la poitrine,suppliant:
"Reste mort, coeur, reste vide, froid et gémissant.
Ne laisse pas cette image se graver en toi;
tu sais ce qui t'attends, l'attente et le désarroi.

"Ne laisse pas ce pâle spectre nous hanter.
Tu sais qu'il y as, dans ce pauvre monde,peu de beauté,
ne laisse pas à celle-ci la chance de te détruire.
Tu croiras un instant qu'elle te fait luir.

"Mais tu sais que tout cela ne sera qu'éphémère."
Le mort pleurait le futur qui s'annonçait amère,
son coeur recommençait à battre,le traître!
Il avait pris le dessus et devenait le maître.

La femme sursauta,se rhabilla,se retourna et découvrit
le mort pleurant,souffrant,gémissant et meurtri.
Ils se regardèrent,le mort à travers ses larmes,
puis ils se rapprochèrent,le cadavre et la dame.

Il était résigné à son sort,à cette femme.
Elle semblait touchée,semblait voir son âme.
Lentement,sa main de porcelaine approcha la joue
du corps ambulant qui soupira à ce contact doux.

Il sentait l'affreuse douleur de la vie qui revient
l'envahir. Il toucha le front de la belle du bout des mains,
doucement les laissa glisser et entourer son visage,
les larmes disparues,mais la tristesse toujours d'usage.

Tout an long de leur contemplation, l'esprit
des amoureux s'élevait au-delà du ciel gris.
Le mort avait maintenant des ailes,il le savait.
Il n'était pas ange, mais son coeur jouissait.

Tel une statue de marbre, le couple immobile
survolait ce monde qui dérange la bile.
Un ange et une femme ébahissant tout ceux
qui s'aventuraient à scruter les cieux.

Figé dans le temps, tout le monde croyait éternel
le spectacle qui éclipsait même le Soleil.
Mais la femme détourna le regard de l'ange,du mort,
et le mort savait qu'arrivait son mauvais sort.

Lentement,le corps de la femme se dématérialisait.
Elle n'était bientôt plus que vapeur,et ce fût l'arrêt.
L'arrêt du rêve, du vol, l'arrêt, ou la mort, de l'ange.
Un cadavre d'ange tomba vers le sol en serrant les phalanges.

Maintenant sans ailes, un mort peinait à tenir debout.
Sa peau lui faisait mal, il avait perdu tout goût,
Un odeur écoeurant lui parvenait au nez
et, constamment, ses yeux était horrifiés.

Un mort s'en alla parmis les vivants,
cortège silencieux,il n'avait plus de sentiments.
Il regardait le monde sans y être intéressé;
son être avait été encore une fois terassé.


23-05-07

Philippe Yaworski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampirefreaks.com/Dark_Messiah
Varlan
Council member
avatar

Messages : 991
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 28
Localisation : Drummondville, Qc

Personnage
Niveau: 5
Control:
16/46  (16/46)
Wounds:
37/37  (37/37)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Jeu 2 Oct - 2:52

À cette vitesse ça deviendras bien vite le sujet le plus populaire du forum.
Je vois que certains ressortent leurs vieilleries XD.
(Sincèrement tout les deux... c'est un grand coup Phil tout ça!)

Ceci dit je redonne mes commentaires a la vue de tous.
Gen :
Curieux, mais bien écrit. C'est rare une fille qui sait parler de ses peines d'amour aussi bien.

Dagel :
Si tu arrêtait de te prendre pour un nul pendant quelques instant tu pourrait arrondir ta fin de mois en laissant traîner ce truc dans un concours littéraire. J'ai la mémoire qui flanche et les yeux lourds, mais si je me rappelle suffisamment bien c'est de loin le meilleur que tu ait écrit.
Pas que les autres soient mauvais...

Bon et maintenant a mon tour de mettre un peu de réchauffé sur la table...
C'est plusieurs poèmes qui retracent bien les trois dernières années...

Les saisons de naguère:

Elles tombent dans la lumière d'or
Ces derniers vestiges d'automne
Je pense encore au temps où elles couvrait nos corps
Roulant sur le tapis des feuilles moribondes

Je pense au temps où tard le soir
Nous cherchions sans cesse et encore
De nouvelle façon de ne cesser de nous voir
Et nous roulions comme des enfants, dehors

Doux baisers, douce mémoire
Alors que l'ombre, de nos coeur cachait les plaies
Ombre étoilé, celle du soir
Et le vent nous soufflait de nouveau rêves, un peu niais

C'était à l'époque un soir comme les autres
C'est maintenant une photo jaunie par le temps
Rongés par les vermines qui dans ma mémoire se vautrent
C'est maintenant une image plus vague que le vent

Comme les feuilles sur le sol elle se fanne
Comme les feuilles sur le sol elle se couvre de neige
Cette neige qui fait perdre les fils d'Ariane
Autant de mémoires que l'on abrèges

Maintenant le soir est simplement froid
La neige tombe dans ma tête sur les feuilles et toi
Elle s'agrippe dans tes cheveux avec les vestiges d'automne
Tu ne ressemble bientôt plus qu'à une promesse d'ivrogne

Quand la neige s'en va il ne reste que la terre
Quand la terre s'en va il n'y a plus d'homme
Quand ma neige partira j'y serai solitaire
Partout autours de moi ce tapis d'automne

Et dans la lumière je chercherai un regard
Niant que c'est le tient, tentant de mieux voir
Et dans le vent j'enverrai mes prières

Celle d'à jamais, ou ne jamais te revoir
Pour toujours immobile, plus rien ne tourne le soir
Et dans ma tête reviendront les saisons de naguère.


La vie après la vie l'attente:

L'amour devient haine avec le temps et les remords
Les regrets d'une vie malsaine, nous prennent par le retard
La honte de croire ses dernières paroles, me suis dans tout les ports
Je croyais pouvoir accoster ailleurs, mais maintenant n'est que récifs sans phare.

Se battre par lâcheté et rire de hargne
N'est possible que pour fuir le mal qui assaille
Ces amants à la mort que la mort n'as point pris
Que la parure du plus fort supporte au bords du puits

Je suis l'absence du faible qui ne supporte ton regard
Je suis un hymne funeste qui obsède sans le vouloir
"Pitoyable et pittoresque", tes mots sonnent dans mon corps
La tête retourne sous la veste pour mieux cesser de voir.

Et la haine devient la honte et la lame se tourne encore.
La honte devient l'absence et puis la main serre moins fort
La lame tombe sur le sol d'un son brisant le charme
La faiblesse du plus fort c'est qu'il ne constate que le drame.

J'aimerais pleurer comme un fleuve, mais je n'en ai plus les larmes
J'aimerais tuer ou mourir, mais je n'en ai plus les armes
J'aimerais encore souffrir pour pouvoir croire à un contraire
J'aimerais encore pourrir avec l'assurance d'un enfer

L'amour devient la haine avec du temps et des remords
Ne regarde que les yeux, sous le jeu l'acteur est mort
Cette chaire qui te parle n'as que trop perdue son âme
À parier sur des paires, c'est l'avenir que l'on condamne.


Lassitude d'un jeune temps :

"Pathétique" criait-elle et encore sa voix me hante
Elle m'as crié une vérité qui encore aujourd'hui m'évente
Pas une seule journée sans les grincement de sa lampe
Une lumière noire dont mon coeur porte encore l'estampe

Une déesse devenue succube vampirisant comme un trou noir
Ma force vitale et mon âme pour une poignée tordue de savoir
Des phrases milles fois répétés à en assécher le sens
C'est tout ce qu'il me reste d'elle au bout de moi, à court d'essence

Tourne encore dans mes mains l'écrins de nos souvenirs
Dissonants témoignages d'une lutte obscure à finir
La photo garde malgré nous le bonheur d'un soir.

Le flambeau ne s'éteindra qu'avec ma mémoire
Sur un champs de moulins inconnu de l'histoire
Elle poursuit à bout de souffle, où mort, je persiste à fuir...

Il ne reste :

Nous avons de tordu d'apprécier nous haïr
C'est tout ce qu'il reste après nos vains soupirs
Transformer chaque caresse en lacération
Repêcher l'ironie en riant de nos machination

Il ne reste rien de nous sinon le N de la haine
Il ne reste rien de bon sinon les coins dans nos sourires
Entre nous les fabulation de l'hypocrisie serait vaines
Souhaiter être le premier qui meurt, le premier qui déchire

Allez vient je t'attend de pied ferme
Ma bête, mon cauchemar, mon amour...
Cesse les portes qui sur moi se referment
Mes larmes son prêtes pour un second tour

Nous avons de tordu de nous complaire dans le vide
Ressassant sans cesse des romances d'acides
Rêvant pour chaque baiser d'un crachat au visage
Avec le temps l'aimé perd tout ce qu'il a de sage

Il ne reste rien de nous sinon le C de l'absence
Il ne reste rien de bon que nous pourrions détruire
Allez chante, hurle avec moi la délivrance!!
Tout pour cacher que l'on ne sait pas finir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farscaperpg.keuf.net
Dagel Irada

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 30
Localisation : Ste-foy/Québec

Personnage
Niveau: 2
Control:
18/18  (18/18)
Wounds:
28/35  (28/35)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Ven 3 Oct - 23:27

ATTENTION! ATTENTION!!

Dagel est présentement heureux du truc qu'il vient tout juste d'écrire et qui seras posté lundi. Rapellez-vous en, parce qu'en le postant, j'risque de dire encore une fois que c'est nul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampirefreaks.com/Dark_Messiah
Dagel Irada

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 30
Localisation : Ste-foy/Québec

Personnage
Niveau: 2
Control:
18/18  (18/18)
Wounds:
28/35  (28/35)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Lun 6 Oct - 0:16

BOO!!

Lundi.

Whatever.

C'est ça.

69. La Démence m'attend

Qui me pardonnera d'être ce que je suis?
Pas moi, pas après ce que je me fais subir.
Je jète ma vie au plus profond d'un puit
et la laisse là, la regarde pourrir.

Accepterais-je le pardon s'il m'était offert?
Accepterais-je la personne? Pourrais-je la supporter?
Ma foi est ancrée au plus profond de ma terre,
l'arracher reviendrais à me briser.

Ma foi me laissera-t-elle un jour aimer?
L'humain ne m'inspire pourtant rien de bon.
La solitude est chose désirée,
mais la Démence m'attend, le piteux vagabond.

Me fera-t-elle oublier? Sera-ce pour le mieux?
Ma foi ne sera-t-elle qu'un vague souvenir lointain?
L'amie me fera oublier tout ce qui est trop vieu.
Je n'aurais plus de foi, je me sentirai presque bien.

Est-ce que la Démence m'attendra longtemps?
Osera-t-elle un jour partir sans moi?
Si un jour elle y arrive, je ne sais comment,
me laissera-t-elle seule avec ma sale foi?

Ma foi est bonne, ma foi est forte, ma foie est vraie.
Ma foi me nuit, ma foi me blesse et me détruit.
Est-ce du masochisme? En est-ce près?
Que la Démence m'habite, que je disparaisse dans la nuit.

03-10-09

Philippe Yaworski



C'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampirefreaks.com/Dark_Messiah
Varlan
Council member
avatar

Messages : 991
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 28
Localisation : Drummondville, Qc

Personnage
Niveau: 5
Control:
16/46  (16/46)
Wounds:
37/37  (37/37)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Mar 7 Oct - 2:39

HELL... Its about time!

LOL...

Ça me fait penser un peu a ce que j'écrit. Rolling Eyes
Mais c'est deffinitivement toi.

Bon alors... Un peu d'actualitée. Je vous écrit un truc sur un évènement particulier de ma journée ouvert au discussions.

I kill Only If Asked...

Elle me défiait de soutenir son regard avant même de dire bonjour
"Tue-moi", simple, efficace, mais surtout dans la foule
Le cerveau dans la fièvre et le corps en enclume, tentai de voir un contre-jour
"Tue-moi", répétait-t'elle. Mon calme contrastant sa houle

Combien de fois ai-je demandé sans être exaucé
Les même mots vieilli et troué par l'épreuve de l'usure
J'était serein, lunatique, et un peu fatigué
En quelques seconde une réflexion calme devient mûre

Tranquillement quitter son siège sans forcer sur l'abstrait
Les traits de son visages osèrent un : "Est-ce vrai?"
"Essaie de ne pas crier trop fort", fut ma seule demande
L'étreinte désirable se referme un peu trop gourmande

Et le moment s'étire, et le moment m'échappe
Encore un instant décidé à finir ma tâche
Il l'as dit, il l'as fait, un grand homme...
Dans la foule, pas un ne bronche, elle crèveras seule au monde

Et puis enfin elle se débat, combien de siècles ont passés?
Un peu plus et je crois bien, elle aurait pu y rester
Je relâche, je respire, je n'ai pas perdu mon calme
Aurait-je prévu qu'elle voudrait vivre au dernier stade?

Une bonne leçon offerte, pour la cliente et son agresseur
Mon bras sentit encore son cou pour quelques minutes de torpeur
Il n'y a pas de honte a mourir, il n'y a pas de honte à tuer
Un peu plus je crois bien, elle aurait pu y rester.

À mon grand dam suivront sûrement les conséquences
Le message est passé, "respect pour la mort devant ma transe"
Quel genre de meurtrier se cache en mes méandres?
Je tue seulement sur demande...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farscaperpg.keuf.net
Genveer

avatar

Messages : 195
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28
Localisation : Secteur de sirius

Personnage
Niveau: Mystic 3 / Pirate 2
Control:
48/48  (48/48)
Wounds:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Mar 7 Oct - 3:08

Heu... Vous êtes encore plus morbides que d'habitude! silent

^^ Sans rancune, mais je préfère celui de Dagel, na!
Le temps à l'air long dans ton coin, je me trompe?
Comme disais un de mes anciens professeurs : "Le problème avec la démence c'est qu'on as généralement tendance à l'attendre quand on en est déjà atteint".
Bon c'est un peu hors de son contexte, mais il avait pas parfaitement tort... La délivrance... L'humain sauras jamais si ça existe.

Et puis c'est quoi cette histoire de meurtre à la fin?

Bon... alors dans une tentative vaine de ramener un peu de joie dans ce topic...
(Roulement de tambour!)

Je me noie

La vie de cette âme est comme la noyade
On ne la raconte que de façon entrecoupée
Par des cri de plus en plus espacés
Qui défont lentement une longue enfilade
Et à chaque cri on tend l'oreille
Craignant que ce ne soit le dernier
Et à chaque cri, jamais pareil
On se demande comment mieux regarder

Finiras t'on jamais par la trouver cette mugissante?
Finiras t'on par trouver le ruisseau qui l'égorge?
Sur les traces vacillantes de sa voix vagissante
Pour la garder de la fraîcheur de revivre, une toge.
La vie de cette âme était comme une noyade
Dans un endroit dont personne n'entend parler
Lorsqu'on le voit rien de particulier
Juste quelques notes, quelques vers, quelques parades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagel Irada

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 30
Localisation : Ste-foy/Québec

Personnage
Niveau: 2
Control:
18/18  (18/18)
Wounds:
28/35  (28/35)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Jeu 9 Oct - 0:49

Bon, là, ça sera pas un poème, mais comme j'ai énoncé dans mon post d'intro : des tirades incessantes de mec sur le bord de pèter une crise qui tourne en rond dans son appartement en parlant tout seul.

Inquiétez-vous pas, mes chers 2 lecteurs, vous allez quand même avoir un autre poème nul lundi qui vient.

Préface : Ma chum de fille était en train de finaliser un travail d'équipe(j'suis dans son équipe) et elle en avait plein l'cul. Alors j'ai fait ma part pour lui changer les idées en me parlant tout seul sur msn. Plus ou moins. Ç'as donné ça, mais avec un ...The Dark Messiah...Thank you, Claudio... says: avant chaque ligne.



Laµriane --- J'taime 1 an et 6 mois Chasse Mardi!! wouhoo!!! says:
amuse toi
...The Dark Messiah...Thank you, Claudio... says:
Quel est le but de Phil dans la vie? La question première devrait en fait être : Quel but la vie est-elle sensée avoir? Aucun, à ce que je sache, et là repose une partie du problème de Phil ET une partie de la raison du but de la vie de Phil. Puisque l'homme n'est ici que pour mourir( Tattou que je me ferais probablement faire une jour "Ici pour Mourir"...peut-être en allemand(Hier zu Sterben))...

il est en fait condamné à être oublié. Or, Phil n'as pas envie d'être un homme "normal" qui sera oublié.

Certes, l'homme normal n'est pas TOTALEMENT oublié.

en fait, voici quelques-uns des moyens qu'un homme a pour ne pas être oublié après sa mort : 1° Créer une vie (Cet homme a existé puisque ces gens existent aujourd'hui) 2° Enlever une vie(Combien de personnes y aurait-il de plus sur terre si tel homme n'avait pas tué cette femme il y a longtemps?(je dit femme parce que c'est elles qui mettent au monde)

Problème surgissant à l'esprit de Phil(qui se trouve prétentieux en maudit à parler à la 3e personne) : Oui...c'est bien beau tout ça...mais...c'est des souvenirs indirects...on se souvient de l'existence de la personne, et non de la personne...

C'est là qu'entre en jeu le moyen 3° de ne pas êter oublié après sa mort, ici je vais utilisé une phrase qui représente bien le tout de ce que je vais te dire et qui m'as été fait connue par le film biographique sur Bruce Lee : The key to immortality is first living a life worth remembering.

Des siècles plus tard, on se souvient de Victor Hugo. Des millénaires plus tard, on se souvient de Platon.

Phil aspire à cette immortalité.

Cependant, problème survenant...C'EST DUR EN CALISS DE VIVRE CE GENRE DE VIE-LÀ!!!

Phil prétend devenir un jour, peut-être, traducteur et écrivain, faisant d'ailleurs d'une pierre 2 coups et sauvant sur les frais de traduction. Phil fini d'ailleurs toujours par trouver ce qu'il écrit nul, d'ailleurs, ce qui ne l'aide pas.

Mais pourquoi trouve-t-il tout ce qu'il écrit nul? Pourquoi l'idée de créer une vie ou d'en éliminer une ne lui plait pas? Là, on commence à entrer dans la logique presque profonde du tout.

Depuis le début de son existence. personne n'as accordé d'importance à Phil.

Ceci est une autre histoire assez courte est assez...self-explaining que je me vois ici outrer, passer par-dessus, parce que peu important de connaitre les détails.

(outrer fitte pas du tout dans la phrase, ta gueule)

Après une très grande partie de sa vie à passer, au mieux, inaperçu, Phil s'est révolté dans son soi-même et s'est dit "non, mais là criss, ça va faire...va bin avoir quelqu'un qui va se rapeller d'moi quand j'vas crever, caliss..."

D'où la raison de ne pas vouloir être remémoré indirectement.

La raison expliquée, explorons maintenant ce qui cause obstacle à tout celà

1° Phil n'aime pas la majorité des êtres humains. Pour des raisons diverses, qui serait longues à expliquer et qui dans le fond, ne sont pas si importante que celà au MONOLOGUE que phil est en train d'écrire.

"Pourquoi vouloir être remémoré si c'est pour l'être par des personnes que je n'aime pas?"

2° Les personnes que Phil aime sont rares et généralement, n'aiment pas Phil en retour.

Triste réalité, phil a été en couple un grand total de...8 mois? dans toute sa vie.

Problème : Ces rares personnes qui aiment Phil alors que Phil les aiment aussi sont, au mieux de ce que la mémoire permet, les seules personnes qui faisaient que Phil pouvait se sentir quelque peu important.

Ce sont les seules personnes, selon Phil, qui seraient tristes de sa mort. Phil n'as jamais été donné d'importance, sauf par ces personnes, pourquoi est-ce que les autres le pleureraient s'ils ne lui accordaient aucune importance?

2e problème : ...Phil ne sera pas encore en couple avant un criss de long bout.

La dernière a totalement détruit la confiance qu'il pouvait avoir envers les relations interpersonnelles intimes

Pas qu'elle le trompait, mais Phil accorde une grande valeur au mot.

Quand on dit des mots et que nous n'en sommes pas convaincus, qu'on les trahis par après, Phil fumine, Phil est brisé.

Phil n'est plus capable de faire confiance à quiconque s'approchera de lui, suspicieux de leurs intentions et sentiments réels.

Au terminal, la prochaine qui aura le malheur de dire à Phil qu'elle l'aime va détester les mots qui sortirons de sa bouche peu après..."Tu l'pense ou tu l'sais?"

Résumons.

Phil veut de l'importance, être remémoré après sa mort.

Phil ne veut pas être remémoré si c'est pour l'être par des gens pour qui il n'as aucune respect.

Phil ne se sent pas important lorsqu'il n'est pas en couple.

Phil ne sera pas en couple avant très longtemps, et la prochaine...va en arracher en tabarnak.

Résultat : Phil vit une vie ultimement inutile, attedant qu'un jour peut-être, l'inspiration vienne, suivi du succès.

Phil vit une vie inutile, espérant un jour rencontrer une femelle humaine digne de confiance, digne d'être aimée comme il se doit.

Phil vit une vie inutile, se doutant que rien de celà n'arrivera un jour.

Phil vit une vie inutile, selon un compte à rebours décidé d'avance, attandans le moment ou le compte sera à zéro et il pourra dire qu'il a donné sa chance à la vie, et qu'il pourra en finir en toute confiance.

- FIN!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampirefreaks.com/Dark_Messiah
Dagel Irada

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 30
Localisation : Ste-foy/Québec

Personnage
Niveau: 2
Control:
18/18  (18/18)
Wounds:
28/35  (28/35)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Jeu 9 Oct - 0:52

Ah, et Claudio, en passant, c'est Claudio Sanchez de Coheed and Cambria qui a une voix, ma foi, parfaitement enivrante par moments...écoutez Mother Superior, la version acoustique, si vous pouvez, quoique la version studio est bonne aussi. L'acoustique, c'est magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampirefreaks.com/Dark_Messiah
Mj

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 09/02/2008

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Jeu 9 Oct - 6:24

Bon ce topic va devenir un foutoir, et personnellement je m'en fou. C'est généralement à ça que sert la partie HRP d'un forum. D'ailleurs d'une certaine façon comme à chaque fois que c'est arrivé je dois avouer que je suis content que Phil parle de lui-même parce que Phil a si ce n'est qu'une chose, un don pour s'entourer de mystère.

(Bon je n'écrit pas a proprement parler dans MON appartement mais je possède ce site alors...)

Un don que je n'ai pas, et on pourrait nommer ma fascination morbide pour Phil de la jalousie si nous ne nous trouvions pas dans une situation un peu trop franchement semblable à mon goût.
1 - Nous sommes tout les deux capable de dire que nous ne risquons pas d'être en couple avant la fin du cinquième monde maya et que la prochaine a tenter de s'occuper de l'épave que nous auront fait de nous-même d'ici là seras une sainte ou couronnée d'échec...

2 - Nous possédons tout les deux une sorte de compte a rebours intangible sur nos têtes qui nous presse de foutre de quoi de notre vie. Lui parce qu'il en a marre, moi parce que je pourrais très bien m'effondrer sur moi-même et en mourir. Ce sentiment de temps qui défile nous donne l'impression d'être incapable d'agir dans des délais convenables et par conséquents nous inflige un sentiment de monde immuable et inaltérable dans lequel il ne reste plus de façon de faire sa trace.

3 - Ayant compris une grande part du sens de la vie (Appelons ça son fonctionnement logique) nous avons plus ou moins créé un ensemble circonstanciel dans lequel il est impossible de ressentir du bonheur. De fait tout ce que nous pourrions désirer n'as plus de valeur, et l'obtenir semble une tâche aussi futile que les autres provoquant un cercle vicieux ou une spirale infernale, c'est au choix, avec le point commun précédent.

Comme il as été si bien expliqué par le précédent Phil dans le post ci dessus, il ne sert à rien, ou presque rien, d'être commémoré par des gens qu'on emmerderait si on était encore en vie pour le faire. Le but étant de donner un peu de valeur a son existence. Qui de plus est, j'ajouterais donc qu'il ne sert a rien d'être présent dans la mémoire durant plus de trois générations suivant la notre car les gens qui vivront après n'ont que très peu de chance de ne pas appartenir au gens qu'on se contenterait d'atomiser tout bonnement et simplement hors de la planète. (Avis personnel).

Le corollaire de cette déclaration est que la seule façon de donner de la valeur mémorielle a une vie est de trouver quelqu'un qui en as à foutre de nous.

Dans cette optique et en se basant sur des fait cocasse comme mon regard qui semble sans cesse attiré par Phil et cette façon que j'ai de songer qu'il est dommage qu'il ait un rôle aussi secondaire dans nos vies on peut considérer que j'en ai quelque chose à Branler de Phil. (Je vais devenir Schizo a force de surfer entre toi et mes différentes version de moi... Faut qu'on se trouve d'autres noms...) Parce qu'en quelque part il y a ici une question de magnétisme.

(C'est le moment ou vous foutez de ma gueule.)

(Oui j'aime le verbe foutre.)

Ce que je veux dire par là c'est que comme deux être humains laissé seuls dans le noirs sont généralement attirés l'un vers l'autres s'ils savent que quelqu'un d'autre est quelque part, quelqu'un atteint de la détresse de marquer le monde seras forcément attiré par d'autres esprits dignes d'y réussir pour la simple et bonne raison que dans une certaines mesure on se rappelle parfois de ceux qui furent très très proches des Beaudelaires et des Philip K. Dick...

Bien que généralement ce qui ait permis a ces génies de devenir des génies c'est justement qu'ils étaient entourés de tarées incapables qui les mettaient en rogne et leur donnait envie de se tirer.

Par conséquent "Je" suis attiré par Phil. Il importe pour moi de savoir que quelque part existe ce type qui pour une raison obscure me semble savoir beaucoup mieux savoir où il va, alors qu'en fait il me dit tout simplement qu'il en a marre d'être perdu. Malgré tout le négatif ou le positif que nous ayons partagé, il me serait étrange de simplement en venir a la conclusion que Phil n'est plus.
Mais en quelque part Phil a raison. Sans avoir mis au point quoi que ce soit de plus marquant que son plan de match en ce qui concerne la vie ou sa façon de se mettre à poil sans but, peut-être que je devrais me rendre à l'évidence que Phil a eu en fait très peu d'impact sur mon existence.
Ce que je ne veut pas croire.
Allez savoir pourquoi.
J'imagine que dans un tel cas on peut dire que l'entité connue sous le nom de Phil compte donc pour moi.
Sans quoi je ne serait pas en train de faire ce monologues en écriture automatique pour prouver quoi que ce soit...

Mais il y a aussi une notion de réciprocité, en effet, je peut donner de la valeur à Phil quand je veux et comment je veux. Mais ça n'as aucune foutue importance si lui ne recherche pas cette valeur précise. D'ailleurs il peut carrément décider que ma monnaie n'as pas cours dans son pays et donc que je devrais remballer avec mes ticket repas McDo. (Image nulle)
De la l'importance de non pas seulement trouver des gens qui en ont a foutre de toi, mais des gens qui mériterait que tu leur accorde de l'importance.

Généralement des gens qui ne peuvent en aucun cas menacer ta pérennité, ou alors te faire complètement oublier ta pérennité.

Je m'explique.

Le but de l'être humain une fois que l'on as complètement outrepassé toute autre chose que la logique et de remplir le vide. Comme l'oxygène rempli une cloche sous pression etc...
Comme la terre et tout ce qui compose notre monde ne fait que remplir du vide.
Le corollaire de cette théorie est que :
Que tu sois heureux ou pas tu rempli quand même du vide.

Donc non seulement la vie de Phil est inutile, mais la vie de tout le monde est inutile dans la mesure ou la planète seule rempli déjà le vide...
On le remplis juste mieux a cause de nos mouvement chaotiques et notre manque de sens commun qui empêche plus de la majorité des humains de faire autre chose que tourner en rond.
Dans le cas ou l'on rempliras le vide de toute façon aussi bien le faire en étant heureux.

Seulement le petit problème est que rien n'existe vraiment, rien n'est réel à part la mécanique dont est fait le monde derrière le monde. Tout ce qui est dans l'ensemble que nous nommeront pour ce texte arbitrairement "réalité" est perçu de centaines de points de vues différents, et c'est le résultat d'un choc des subconscient entres ces perceptions qui donne le résultat final. Un monde commun qui nous permet de communiquer.
De fait on peut se demander ce qu'est un sentiment de bonheur?
Le sentiment de bonheur autre que celui de ne pas aller mal qui est assez courant, mais ne vaut pas forcément grand chose. Il vit dans un moment ou l'on croit partager quelque chose de plus fort que notre seul être avec une ou des personne. (Plus facile avec une seule a la fois sinon ça devient confus.)
Donc question de ne pas passer par 42 chemins, être heureux ou en amour, c'est la même câlisse d'affaire.

Maintenant on peut se poser la question, c'est quoi être en amour?
On ressent tout seul dans son coin un sentiment de bien être amené par le fait que dans notre tête on est assez con pour s'imaginer qu'on vient de prendre de la valeur. Ce sentiment n'est jamais et ne seras jamais partagé. Il naît dans ta tête, reste dans ta tête et n'en sortiras jamais. La preuve de ceci et que lorsqu'un couple casse 50% du temps un des deux participant est complètement surpris ou pris de court puisque dans son idée des faits ça allait assez bien. Si t'as de la chance au mieux tu trouve une personne qui pense aussi que tu lui "donne" de la valeur et vous restez quelque temps ensemble jusqu'à ce que quelqu'un se rende compte que rien n'est reçu parce que rien n'est transmis et là paf!

Mais si l'amour est une question de valorisation personnelle et donc de mémorisation post-mortem et par conséquent une façon de se sentir en possession d'un moyen d'être immortel pour quelqu'un qui en vaut la peine avec qui peut-on donc être en amour?

(Attention je ferme ma parenthèse, ceux qui le voudront pourront relire et se rendre compte que je ne fais pas que divaguer, je reviens effectivement sur mes points de façon logique après explications)

Généralement des gens qui ne peuvent en aucun cas menacer ta pérennité, ou alors te faire complètement oublier ta pérennité.

Dans le premier cas, quelqu'un qui ne peut en aucun cas menacer ta pérennité, c'est pas très très fort. C'est probablement une personne qui se sent attirée par nous parce qu'elle se sent ou parce qu'elle se sait plus minable et ayant moins de chance de passer à la postérité. Ce qui veut dire qu'elle nous donneras énormément de valeur dans le sens ou nous deviendront le moyen pour cette personne d'atteindre l'immortalité qu'elle se sent capable d'obtenir. (Cette personne se sent incapable d'obtenir sa mémorabilitée par elle-même et doit obligatoirement passer par un moyens extérieur. Comme elle dépend de notre gloire elle feras tout ce qui est en sont possible pour nous motiver à l'atteindre, mais ne chercheras jamais a le faire pour elle-même. C'est ce qu'on appelle faire don de soi. Les grands artistes des courants littéraire les plus mémorable référaient a ce type de relations comme étant des muses ou des mécènes. Respectivement des femmes donnant leurs corps et des hommes offrant monnaie et couvert pour que l'artiste ait tout le temps a consacrer a badiner et créer.)
C'est aussi généralement ce que désigne le terme Pute. De Péripatéticienne (spécialiste des trottoirs), ce qui désigne généralement quelqu'un qui fait dont de soi totalement pour aider quelqu'un a reprendre goût à la vie. De là aussi le terme fille de joie.
Ok j'arrête.

Dans le second cas il faut te faire oublier complètement ta prerenitée.
Je veut pas passer pour un obsédé, mais ça veut en gros dire que c'est toi la pute et que tu te sent transporté par la drive d'un autre.

Dans le meilleur des cas probable tu trouve une personne ayant une drive personnelle qui te donne une drive personnelle vous vous poussez mutuellement dans le cul (Vous êtes chacun la pute de l'autre) et au final vous vivez plutôt bien sans trop vous rendre compte que le temps passe. Dans la majorité des cas ça chie et ça donne un peu la masse générationelle de raté dont on ne se souvient jamais. Une fois de temps à autres on a droit a un couple qui sort de l'ordinaire et qui arrive a faire ça... comme je me rappelle plus quelle auteur et sa femme divorcés qui passaient leurs temps a se réécrire pour se stimuler a progresser... Ou encore comme Mario et son ex. Qui sont encore d'exellentes relations de travails et pour rien au monde ne changerait de partenaire de Drive, mais qui on compris que leurs vie amoureuse n'en était pas une (Évidement puisque l'amour n'existe pas concrètement) et qu'ils pouvait très bien mutuellement se donner de la valeur en progressant au lieu de le faire en s'endormant sur leur lauriers.

De fait Mario est l'homme derrière le festival de Fantasia plusieurs pièces de théâtres quelques livres (en voie de publication) quelques livres publiés, plusieurs CD, quelques films en projets (au québec si ça dépasse ce stade ce seras déjà mémorable...) et il as déjà travaillé avec une partie des Monthy Pythons pour le festival juste pour rire...

Faut dire aussi que ce type c'est une Drive vivante...

C'est un aimant à pute (Sans vouloir être vulgaire, je ne parle aucunement ici de pute au niveau sexuel, et je ne dis pas non plus qu'il manque de sex appeal).
Ce que je veux dire c'est qu'il créé des gens dont il as allumé l'espoir dans les yeux.
Il en as des montagnes entières. Et quand il as besoin d'un peu de valeur, il en prend.
Et quand il sent qu'il va en manquer, il peut en donner pour en recevoir, car il sait que la valeur qu'il donne seras toujours valable.

Dans tout les cas précédents cependant la mémorabilitée d'un être humain se limitant aux être dont il à quelque chose à foutre ne peut que très rarement dépasser ses enfants ou les enfants d'un amis qu'on as profondément marqué et qui nous laisse la chance d'imposer sa marque sur ses enfants.

Cette génération prochaine qui nous imiterait cependant créerait sa propre mémorabilité aussi peut-on dire que notre d'espoir de vie après la mort est assez limité puisqu'à l'échelle humaine si l'on se contente des personne qui ont de la valeur pour nous.


Donc si on ne cherche qu'à marquer la mémoire que des gens qui en valent la peine... On risque bien de ne marquer personne, ou de marquer une pute. Et dans tout les cas c'est généralement pas une "life worth remembering".

Alors quoi? Faire une oeuvre qui franchiras le temps?
Elle finiras a pourrir analysée dans les université par des cons qui comprennent majoritairement rien du tout a ce que l'auteur voulait vraiment dire dans son temps?
À la limite si notre but de vie après la mort est d'emmerder ces imbéciles par le biais de professeur/tortionnaires enseignants de matières inutiles alors oui ça vaut la peine.

Résultat on n'est immortel que pour des gens dont on as rien a foutre.
On est apprécié a sa juste valeur que par des putes ou d'autres personnes susceptibles de faire de l'ombre a notre vie après la vie.
Toute vie est inutile si elle n'est pas apprécié par celui qui la vie.
Il est presque impossible d'apprécier sa vie si l'on sait comment elle marche et donc que tout ce que l'on pourrait apprécier est forcément faux, erronés ou inutile. Parfois même les trois à la fois.
Tout est vanitée. (Oh mon dieu! Je cite la bible!)


Et ça c'est encore dans l'optique ou l'on est suffisamment exceptionnel pour trouver, au moins, une pute.



Bon ça c'était ma réponse À Phil.
Maitenant évaluons ma situation...

Mes buts dans l'existence.

1 - Trouver l'âme soeur.
2 - Fonder carrière.

1- J'en conclu que c'est déjà fait dans le sens ou j'ai déjà véritablement aimé (Noter l'ironie avec ton ce que je viens de dire) au point d'en être totalement détruit et que je n'ai plus du tout le pouvoir d'aimer sauf cette personne.

2 - J'ai déjà été publié dans un livre qui s'achète vraiment avec une vrai couverture dans des vrai librairies... Donc j'imagine qu'on peut parler de fondations...

Ma conclusion est que j'ai fait le tour de ce qui pourrait m'offrir du bonheur dans la vie et que par conséquent je pourrais tout aussi bien crever.

Mais je m'entête a me voir comme Xunk.
Le faible.
Celui qui trouveras le sens à sa vie en se sacrifiant a quelqu'un d'autre.
Alors peut-être qu'il me reste un but personnel.

Vu que de toute façon LE but de l'existence est soit inutile soit inexistant soit réalisé qu'on y fasse quelque chose ou pas.

Pour ce simple but je reste "en vie", surtout parce que j'ai rien de mieux a foutre.

Je sugère donc a tout ceux qui s'en sentent l'entêtement borné de se choisir des buts personnels question de vivre sa vie comme un jeu.

Au final, ça vous laisse une chance de gagner la partie!














P-s : [J'ignore si ça a du sens tant que je ne me serai pas relu. Je n'enlèverai d'ailleurs pas ce commentaire. C'est un bel exemple de coche pétée parce que je me suis rendu compte dernièrement que j'avais pas mal fait le tour et puis ça occuperas Phil qui s'est déjà suffisamment emmerdé pour lire ma vie... XD
Vous êtes libres de poster tout commentaires.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagel Irada

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 30
Localisation : Ste-foy/Québec

Personnage
Niveau: 2
Control:
18/18  (18/18)
Wounds:
28/35  (28/35)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Jeu 9 Oct - 11:45

Chose à laquelle j'avais pas pensé en postant mon truc : Je dit Phil tout le long...et connaissant Phil et nos...similitudes...j'avais pas anticipé le fait qu'il risquait de voir ça aussi comme une description de lui-même:P

"Un don que je n'ai pas, et on pourrait nommer ma fascination morbide pour Phil de la jalousie si nous ne nous trouvions pas dans une situation un peu trop franchement semblable à mon goût." T'es pas clair, mec!(à dire avec la voix traduite d'eddy murphy)

Ceci dit, dans mon cas, c'est pas que j'en ai marre d'être perdu, de ne pas savoir où aller, c'est que j'en ai marre de savoir que je n'ai nul part où aller.

Ton avis personnel est partagé.


Ah, et on as des façons EXTRÊMEMENT BIZARRES de se dire qu'on s'aime bien, toi et moi =parano


mbon, pour le reste de ton truc, ça m'tente pas de le lire une 2e fois au complet, alors j'vais me prononcer sur quelques mots en me rappelant vaguement du tout.

Dans un sens...est-ce qu'on pourrait dire qu'on est la pute l'un de l'autre? Soit ça, soit moi qui est ta pute?(L'option toi qui est ma pute n'est même pas à envisager, on s'comprend:=parano:) J'te pousse une fois de temps en temps à écrire/continuer/whatever, mais j'pense pas vraiment qu'on puisse vraiment dire que tu continuerais pas si c'était pas de moi.

Ceci dit, un jour, va falloir que t'amène ton cul à québec, qu'on emménage ensemble, qu'on ai des tableaux un peu partout dans l'appart où on écrit ce qui nous passe par la tête, qu'on finisses par se faire déprimer l'un l'autre, qu'on fasse freaker les gens qui auront le malheur de se pointer chez nous, qu'on joue au jeu d'table de Starcraft(et qu'on puisse planifier des trucs de RP genre shadowrun ou Star Wars ou ma version de D&D ou farscape ou whatever...d'ailleurs, la communication serait mieux:P) et que FINALEMENT on se rende compte, à force de vivre avec l'autre, que dans l'fond, il nous tape sur les nerfs:P


Ah, et en passant, j'ai pas reçu ton message de bonne fête dépressif..j'veux r'cevoir ça, j'ai l'impression j'vais me marrer:P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampirefreaks.com/Dark_Messiah
Dagel Irada

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 30
Localisation : Ste-foy/Québec

Personnage
Niveau: 2
Control:
18/18  (18/18)
Wounds:
28/35  (28/35)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Lun 13 Oct - 0:45

Bon bin j'avais aucune idée quoi vous balancer cette semaine, chers 2 lecteurs, alors voici une merde que j'ai même pas pris le temps de relire mais si mes souvenirs sont bons, ça continue dans la veine de AAAAAAAAAAHHH J'VAIS DEV'NIR FOUUUU BLLARRGEUBWATAKÉBAAEEEUUURRRGGGHHH...c'est plus dur que ça en a l'air de faire des onomatopés de bouche bizarres...

62. Le mal enfoui

Je regarde mon miroir avec mépris
À L'intérieur,un homme m'épie
En son oeil,je voie l'écoeurement
Et sa présence me faire me sentir suffoquant

En son oeil,je voie ses cris retenus
Qu'il pousserait,annonçant sa venu
À travers les contrées,les continents
En rendant fous même les malentendants

Nos fronts se frappent violemment
son image brisée devient menaçante
Notre sang se mêlent et colle à la glace
Tachante,nous barbouillant la face

Que feras-tu,double irréel?
Arrêteras-tu de contempler le ciel?
Le rejoindras-tu enfin,vil mécréant?
Et ce,sans pensée pour tes proches attenants?

Non,il s'en fout bien,ce méchant
Il se fout bien de leurs sentiments
Il ne regretterai pas de les faire souffrir
Qu'ils le découvrent en train de pourrir

Nos fronts se cognent encore
Sors,démon,sors de mon corps
Le mal enfoui dans ma tête me hante
M'épie,me méprise,se fout de mes sentiments

31-05-06

Philippe Yaworski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampirefreaks.com/Dark_Messiah
Varlan
Council member
avatar

Messages : 991
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 28
Localisation : Drummondville, Qc

Personnage
Niveau: 5
Control:
16/46  (16/46)
Wounds:
37/37  (37/37)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Sam 20 Déc - 15:38

Le temps des fêtes aproche pour tant : la réjoissance
Les possibles se dilvulguent sous notre sentiment d'impuissance
Les familles se reconstruisent et espèrent la résonnace
La nouvelle année seras pour certain la délivrance

Tant attendre, 2008, enfin tu te termine!
Chasse de nos coeur et de nos âmes la vermine!
Il est temps pour la vie de revenir nous saisir
Il est temps pour la vie de nous redonner la force d'accomplir

Je ne suis ni un ange d'espoir ni un ange de honte
Ma prière s'adresse à l'équilibre trop longtemps brisé
Qui que tu soit dans la solitude ou dans le manque
Ta place, j'annonce seras bientôt révèlée

Le temps des fêtes approche... Pour tant : La réjouissance
Il ne tient qu'à nous d'en faire part, garder le rythme
Le sujet tant que l'objet doivent ressentir l'essence
Pour que se divulgue dans nos coeur la paix à son zenith

Mais a toi particulièrement qui offre sans égrad
Puisse la lueur du jours porter moins de sentiment haggards
Mais a toi particulièrement, Illustre incconu je déclare
Ouvre bien les yeux, avant que le temps ne t'égare...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farscaperpg.keuf.net
Varlan
Council member
avatar

Messages : 991
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 28
Localisation : Drummondville, Qc

Personnage
Niveau: 5
Control:
16/46  (16/46)
Wounds:
37/37  (37/37)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Mer 11 Fév - 20:19

Mon amour... au moins fait comme si!


Chercher a rendre le passage éternel.
S'acrocher aux rivages d'une boue glissante!
Je veux une ancre qui voyage, en âme et charnelle...
Je veux éblouir bien caché dans ses fentes!

J'enmerde la nature, pietre cadavre sans réconfort
Le bonheur est en beton et en pierres refroidies
Je veux vivre de bruit, de l'amour, dans leur yeux à tord,
Placé par hasard. Je veux crever de chaud dans l'hiver de ma vie

Vivre en 15 endroits et n'en aimer aucun
Mais laper du coeur mes amis voyageurs
Je fuit la connerie humaine et le vide en chacun
Je fuit le vide lui-même et je prend peur...

Je t'aime! tu n'en as rien as foutre, quel beau manège...
Ça ne pourrait pas être plus indigeste que la vie elle-même!
Dans la bave, la sueur et la morve, nos sentiment s'abrègent...
Nos sentiment? Mes sentiment? Avec toi encore le même problème.

Je t'aime! quand tu dis rien, je doute... tu est un gouffre de silence
Un trou sans fond qui m'obsède et que je m'obstine a voir plein
Une ancre qui m'tient pas et cherche en vain le bord... Pas de chance!
Utile et agréable, tu est lointaine, comme l'outil oublié en chemin

Parle! Dis moi que tu m'aime à m'en arracher la gorge!
Je veux t'entendre m'envoyer au diable et me demander d'en revenir!
Parle! dans mon dos, amasse ta salive et crache moi au visage
Vomis que tu m'aime si tu ne peut pas le sentir

Frappe! Doucement, du bout des doigt, y prenant plaisir
Je veux des bleu, des echymoses, je veux me souvenir
Touche! Avec la chaise, le piano et la bouteille du vieil ivrogne
Si elles sont de toi, j'arracherai les échardes dans des délices sans bornes.

Tout me serait moins brutal que ton absence immotivée
Tu me promet d'être là, et tu reste à te sauver!
Je voyage, mais a toi seule le Québec, l'Afrique et la France
Il ne me manque que ta main pour briser l'indifférence...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farscaperpg.keuf.net
Zeth'Phir

avatar

Messages : 538
Date d'inscription : 04/02/2008
Age : 28
Localisation : Drummondville, QC

Personnage
Niveau: 3
Control:
26/26  (26/26)
Wounds:
36/36  (36/36)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Mer 2 Déc - 19:25

Non mais putain j'foutais quoi moi au juste quand cette partie la du forum a vue le jours?? C'est pas comme si j'avais pas l'habitude des concours de verves avec Phil (Harvey ici et non pas parce que c'est le perso imaginaire dans ma tête a qui moi seul peu parler mais bien parce que c'est son nom de famille) sur Ev-dragon ou juste des soirées a faire un semblant de Slam parce qu'on avait bu et qu'on arrêtait pas de parler en rimes.

Bref suite à tout ceci, j'vais poster du vieux faute de mieux (de ces temps-ci c la musique et les paroles c'est plutôt merdique.... bon encore la chu pas très bon auto-critique)

Encore une fois j’ai été séduit par l’amour,
Et les chimères dont elle s’entoure,
Elle t’envoie de belles illusions aux beaux contours,
Mais t’attend toujours dans le détour.

Encore je me suis fait jouer ce tour,
Encore je me retrouve sans secours,
Elle me laisse juché là, prostré,
Meurtri que je suis, déchiré.

J’écris de mon sang ces quelques vers,
De mon sang qui s’écoule comme sombre mon univers,
Mes beaux idéaux tous au caveau,
Et moi aussi bientôt.

Je n’ai plus de cœur à sacrifier,
Plus rien à te donner,
Jusqu’à mon dernier souffle tu m’as nargué!
Maintenant c’est à mon tour puisque je vais crever!

Au soleil de ma vie,
Je vois les horreurs cachées depuis,
Tant d’années écoulées,
Je ne peux plus les compter.


Bref j'pensais poster d'autre vieux stock mais j'me suis dis merde autant vous en garder question de vous le redébouler en d'autre occassions (ça fait plus de posts quoi!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meniel

avatar

Messages : 244
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 26
Localisation : Entre mes deux oreilles

Personnage
Niveau: 2
Control:
30/35  (30/35)
Wounds:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Jeu 3 Déc - 3:05

Bon, si je commence à poster dans ce topic, autant envoyer mes vieux trucs avant les nouveau, et non l'inverse, ce serait bizarre.

Cette lumière toujours

Cette lumière toujours, puissante mais si douce
Projetée devant moi, seule source de clarté
Dans cet immense espace où la peur, à nos trousses,
Vient à prendre, avec nous, toute gaieté.

Cette lumière toujours, phare devant le vide
Où je me serai perdu sans secours,
Je me dirige vers toi, ô lueur placide
Pour qui ma vie prendra sûrement un détour.

Cette lumière toujours, signe unique d’espoir
Auquel il me faudra me rapporter
Dans les moments d’angoisse où, seul dans le noir,
Mon corps est parcouru d’un courant glacé.

Cette lumière toujours, mon étoile du berger,
Tel un des rois d’antan, je te suis sans repos,
Sans savoir où mes pas vont me porter
Ni quand mon cœur de doute sonnera faux.

Cette lumière toujours, dont j’approche peu à peu,
Quête ultime qui me mènera je ne sais où.
Mes pas me mènent à présent où je veux,
Vers toi, clarté qui m’empêche de devenir fou.

Cette lumière toujours, Phébus porteur de joie,
Qui est à présent presque à ma portée,
Rien qu’une autre foulée, rien qu’une autre fois
Et je serai pour la vie comblé.

Cette lumière toujours, dont je suis saturé
Envahit peu à peu mon âme d’enfant
Et enfin, je peux me reposer
Près de cette lumière, pour un très long temps.

_________________

Drezhl'got Meniel, mercenaire bientôt disponible aux contrats
Alias modérateur du forum (so watch your back!)
Alias monsieur Pasdevie
Alias Shut the Hell Up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.123fausserue.cunefarce.noob
Varlan
Council member
avatar

Messages : 991
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 28
Localisation : Drummondville, Qc

Personnage
Niveau: 5
Control:
16/46  (16/46)
Wounds:
37/37  (37/37)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Ven 4 Déc - 6:41

LA VITRINE...

J'ouvre mon âme, encore un rêve amer...
Comment te vaincre au jeu de ma propre destruction?
Le pire en moi semble fade et désespère...
Tu lui a pris en partant sa force et sa passion.

Chacune de tes menaces dans un sourire naïf
Chacun de mes fantasmes devenus ma Némésis.
Comment pourraient faire mieux, même toute ma haine
Même tout mes fantômes devant le tiens se prosternent...

Je te croise au détour d'un souvenir et je sens
La lame perce mon coeur à ton rire innocent
Et tes autres amours que lentement tu dévore
Je les jalouse tous! Autant que je t'abhorre...

Je me vois t'implorer d'une voix fade et câline,
"S'il te plaît, laisse moi prendre leur souffrances insipides"
Coincé derrière le verre d'une absurde vitrine
Mes poing se perdent en vain et mes larmes s'épuisent.

Je ne sait plus quel sacrifice me porterait dans tes bras,
Chaque rêve me harcèle de ceux que je n'accomplit pas.
Et dans le noir la proie pourchasse le prédateur
Seulement un soir encore entre les crocs du bonheur...

Bête sans coeur! Revient! Je ne suis pas mort!
Ouvre mes entrailles et termine ta besogne!
Libère-moi de ton poison, offre-moi enfin le triste sort
Que tes yeux m'ont promis comme la bouteille à l'ivrogne...

Mais au réveil ce sont mes mains qui m'étranglent,
Ta chaleur comme un vide à fait fuir mes automnes
Et la passion me quitte, et ma force m'abandonne
Quand au réveil je ne sent plus tirer sur mes sangles...

Je recouds mon âme, à coup de fils amers
Du pays de mes larmes, j'essaie de t'extraire
Pourtant, dans la flétrissure, subsiste ton fantôme
Voilà l'infection infâme dont ton amour dispose!!!


Bon ben question de ne pas suivre le mouvement et plustôt de continuer sur ma lancée. Je publie à mesure que ça vient et quand je manque d'idées j'envoie du vieux. Celui que vous venez de lire vient de m'échoir dans la tête il y a environ 20 minutes... Encore une nuit de merde... Sommeil erratique... Au moins quand elle était encore là pour me faire chier en vrai, je pouvais dormir...

Dren...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farscaperpg.keuf.net
Zeth'Phir

avatar

Messages : 538
Date d'inscription : 04/02/2008
Age : 28
Localisation : Drummondville, QC

Personnage
Niveau: 3
Control:
26/26  (26/26)
Wounds:
36/36  (36/36)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Ven 25 Déc - 2:57

Bon ok, petit truc que j'ai écrit le 23 pendant un souper au resto ou j'commençais a être beurré,

Wait For Me :

Wake me up,
Wait for me,
Don’t give up,
I’m Still here,
There’s still time,
I’ll come back, dear,
I’m not that far,
I really want to stay

Close your eyes,
Call my name,
I’ll hear your voice,
Just the same,
If you were near me,
You’d believe me…
I Still love you,
I really do,
I hope you feel that too

Bref c pour une toune mais j'ai pas encore sorti l'accompagnement musical quoi... p-e même que ça fitterais sur un truc que j'ai déjà de fait auquel il manque des paroles mais j'pense que ça va me prendre une harmonie completemetn différente...


[Blizzard d'Xp : 231]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varlan
Council member
avatar

Messages : 991
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 28
Localisation : Drummondville, Qc

Personnage
Niveau: 5
Control:
16/46  (16/46)
Wounds:
37/37  (37/37)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Ven 25 Déc - 4:25


Manteau de fer.


Un manteau de barbelé pour se protéger du froid
Volant la chaleur de sa victime trop jeune
Serrant contre elle, seul rempart contre le célibat
Ce métal plus stérile que les nutriments du jeûne.

Et comme l'enfant resserre autour d'elle
Cette infâme couverture inutile et belle
Creuse dans sa chaire des rides de sang
Apportant la faiblesse dans son confort vacillant.

Les cendres du ciel, la poussière hivernale
Recouvre lentement le coeur qui frissonne
Sous un regard qui flanche, un sourire fatal
Un rire triste, soufflé dans un vent qui assomme.

Retrouvée petite vieille sous un châle
Le teint bruiné d'un dedans au dehors
Semblerait'il que dans le froid, l'espoir est pâle?
Couleur perdue dans un réflexe qui mord.

Sert-moi contre toi Solitude et ne seront plus seuls
Les enfants du siècle grelottant de haine.
Sert-moi contre toi et ta rouille plein la gueule
Tes crocs plein ma chaire, délicate chaîne...

J'irai venger que je n'ai pu être là
Me battre contre le temps qui ne te connaît pas.
J'aimerai ce corps que jamais tu ne seras
Et parlerai aux mots que tu ne prononceras.

Tu deviendras un puzzle aux pièces manquantes,
Vieillard, il ne me resteras que ta parure insolante.
Un manteau de barbelé pour me protéger du froid,
Serre contre moi l'oubli du temps ou tu n'est pas...

[Blizzard d'Xp: 258]

_________________


Dernière édition par Varlan le Dim 27 Déc - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farscaperpg.keuf.net
Genveer

avatar

Messages : 195
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28
Localisation : Secteur de sirius

Personnage
Niveau: Mystic 3 / Pirate 2
Control:
48/48  (48/48)
Wounds:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Sam 26 Déc - 0:18

Ouaaaaa... Joyeux noël à toi aussi Sempaï.
(Bon t'est plus jeune... et alors.)

Boule de neige triste dans le ciel
Naît dans l'innocence et la promesse du fiel
Voit sous elle un monde sous le voile du deuil
Le noir de la nuit lui cache le tapis des feuilles
Boule de neige apeuré par le vent
Vit comme elle peut entre les débalancement
Le froid pour elle, la douceur du miel
La distance avec ses soeur est un grand eceuil
Dont elle ne voit les bords ni la distance
Sa vie est trop courte pour nommer la différence
Pour haïr ou aimer, dans une simple chute
Que lui importe de finir dans le corset de la pute
Boule de neige ralentie par la ventilation du métro
Remonte paresseusement dans un dernier espoir
En as t'elle fait assez? En as t'elle fait trop?
Bientôt elles et ses soeurs purifieront le sol de la nuit noire.

Boule de neige je t'ai vu vivre et mourir,
J'envie un peu la simple et candide
Complainte du silence qu'en mon coeur tu inspire
M'arrachant joie et nostalgie sordide.



:oops Quelqu'un d'autre à de tristes histoires de neiges?


[Blizzard d'Xp : 247]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varlan
Council member
avatar

Messages : 991
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 28
Localisation : Drummondville, Qc

Personnage
Niveau: 5
Control:
16/46  (16/46)
Wounds:
37/37  (37/37)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Lun 18 Jan - 1:04

Pensée des 3 Matins

Le soleil, cet astre froid
Sur les berges de l'hiver
M'éblouis d'un triste éclat
Nostalgique et éphémère.

Les rires passent comme le vent
Une tornade en ma maison
Fait un désordre différent
Pour clarifier l'horizon

Le sommeil se dissipe dans le sang
Comme une drogue que l'on serait forcé de prendre
Le réveil est un manque assommant
L'homme fouille les secondes pour mieux s'étendre

Une foule informe émigre vers un désert
Hypothétique oasis d'une paix prochaine
Des cadavres hagard, les bras ouvert
Cherchent amoureusement cercueil et peine

Quel couvercle et quel métal
Possède encore la chaleur vivace?
La matinée fane rapidement ses derniers pétales
Au profil d'une Huma-Junkie vorace.

L'haleine du siècle se condense
En de fine voûte que le vent fait valser
Si l'usure nous prend ceux qui entretiennent et pensent
Les fissures crépusculaires étouffent matinée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farscaperpg.keuf.net
Genveer

avatar

Messages : 195
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28
Localisation : Secteur de sirius

Personnage
Niveau: Mystic 3 / Pirate 2
Control:
48/48  (48/48)
Wounds:
35/35  (35/35)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Dim 21 Fév - 6:45

Trois...

Trois étoiles sur un matelas
Dérivées dans un rêve de chaleur
Un respire calme, mais le cœur froid.

Et leurs yeux luisent protégés dans la noirceur
Et leurs mots brillent d'un savoir acquis
Dans la vie, la souffrance et le labeur.

L'une, prisonnière de ne pas oser
Pleurait sans montrer ses larmes.
À tout instant, prête à briser.

Une autre, prêchait avec flamme,
Se donnant le flegme d'oublier
Tout les trous coulant son âme.

La dernière, souffrait de ne pas souffrir
Désirait tout donner, mais ne posséder rien.
Souffrait de ne pas savoir sous ses sourires

Ce qu'il en coûte d'aimer sans fixer terrain
De flirter entre l'espoir et la peur de périr
De tuer aujourd'hui pour un meilleur demain.

Sans savoir, elle avait pour elle bien plus qu'eux
Où peut-être le savait elle, mais ne le montrait pas dans ses yeux.
Difficile de lire, quand quelqu'un se croit creux.

Et les trois étoiles dérivaient, loin du voile du matin
Partageaient de leur corps, partageaient de leurs mains
Les fruits agiles de la parole dans ses doux déclins.

Loin des maux de la lumière, à l'abri dans la pénombre
Si facile de se sentir bien dans la trinité du nombre.
Pas plus, pas moins qu'il n'en faut aux moments sombres.

Trois étoiles sur un matelas, bientôt n'en formant qu'une
Un rêve de chaleur que ne pouvait égaler aucunes.
Un souffle profond près de trois cœur tièdes sous la lune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varlan
Council member
avatar

Messages : 991
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 28
Localisation : Drummondville, Qc

Personnage
Niveau: 5
Control:
16/46  (16/46)
Wounds:
37/37  (37/37)

MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   Dim 21 Fév - 6:58

Cliché.

Une journée de grisaille s'annonçait à la mi février.
Le sang se traînait lourd jusqu'au coeur
La salive, laissant une gorge sèche, refusait de se lever
La peau fermait ses pores pour oublier la douleur

Les yeux prenant le vague pour mieux fuir
La tête fixait le problème pour mieux pouvoir en rire
Et rien ni personne dans cette triste assemblée
N'avait le pouvoir de tout raccorder.

Les mains divaguait sur le clavier
Offrant des caresses que personnes ne recevraient
Alignant des mots qui n'avait personne à qui s'adresser
Voltigeant vers quiconque aurait l'oreille d'écouter.

Puis des pièces se mirent en place
Mues par les grandes roues de l'existence
Le retour d'un amour qui s'efface
Au moment où s'était presqu'éteint la chance

Mais l'assemblé dissemblable harmonisait ses désaccords
Les émotions en file indienne auront longtemps perdu le nord
Des promesses et des rêves laissé comme château de sable
Seules forteresses que peut construire l'empire des désirables

Et les heures passent, le coeur se ferme, et mon âme rentre chez elle
Fatigué de faire la martyr, la défense, la diplomate et la belle
Les souvenirs sont laissé là, comme des épaves sur une table
Même dieu ignore qui les trouveras, qui en seras capable.

Et au retour de la nuit, retour du rêve, je m'éveille.
Mais que s'est-il passé, qu'ai-je encore dit, qu'ai-je encore fait?
Juste comme le jour finit, je contemple la table de leur veille
Mon coeur, mon corps ont leur vie et je n'y ai aucun effet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farscaperpg.keuf.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.   

Revenir en haut Aller en bas
 
On s'amuse avec sa main, mais pas dans Farscape.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» « L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme. » ? Alienor
» Une main de fer dans un gant de velour [PV Aneas]
» Mon cœur bat pour toi, mais tu ne le vois pas...
» On m'a toujours dit de boire avec modération, mais, il est jamais venu (Maxadin)
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Farscape RPG :: HRP :: HRP-
Sauter vers: